Team MetisS JLC-Moto #45
prototype moto MetisS

24H du Mans 2011
 

Victoire de la MetisS #45 au 24H du Mans 2011 - renna.fr
 
Les 24 et 25 Septembre derniers se déroulait la 34e édition des 24H du Mans sur le circuit Bugatti. Le Team MetisS JLC-Moto était engagé dans cette 34e édition avec toujours cette ambition de venir jouer les trublions chez les Tops Teams et de faire aussi mieux que les meilleurs Teams Stock Sport (SST) et surtout rester maître de la catégorie Open. Pas évident au départ au vu des 62 équipages engagés et l’étoffement de la catégorie Open avec une nouvelle équipe rivale et amie disposant du même prototype MetisS, le Team Bihr-MetisS #91.
Pour ce faire nous retrouvons le chef d’orchestre et team manager Stéphane Vadé et le trio de pilotes aguerris que sont Emmanuel Cheron, Christophe Michel et Cyril Huvier.
 
Jeudi 22 Septembre 2011 (Q1)
Passé les vérifications techniques du Mercredi, l’équipe du MetisS JLC-Moto s’attaquait aux séances qualificatives du Jeudi pour se mesurer directement à la concurrence et régler la machine pour la course du week-end.
Première surprise, contrairement au dernier Bol d'Or, les différentes montes pneumatiques Michelin apportées au Mans par le manufacturier ne permettent pas de rouler sereinement malgré toute une série de réglages, et dieu sait que sur une JBB à T.S.S. on peut aller très loin en peu de temps. C’est donc avec un accord réciproque que le partenariat avec Michelin, pour la course des 24H du Mans, laisse place au retour des gommes Dunlop. Il n’en fallait pas plus pour que la MetisS retrouve tout son entrain et que les pilotes puissent s’exprimer à leur meilleur niveau. Pour preuve des temps de qualifications qui seront nettement améliorés, voire explosés pour Christophe Michel, par rapport à l’édition précédente. Christophe Michel (1’40.429 contre 1’41.970 en 2010), Cyril Huvier (1’40.167 contre 1’40.718 en 2010) et Emmanuel Cheron 1’43.437. Soit une 21e position avec un temps moyen de 1’41.344.
 
Vendredi 23 Septembre 2011 (Q2)
La deuxième journée de qualification sera surtout l’occasion de préparer la moto pour les conditions de course, c’est à dire une machine rapide et facile à mener pour les 24 heures de course. Emmanuel Cheron mettra tout de même un point d’honneur à passer sous la barre des 1’43 en faisant un chrono record de 1’42.947 améliorant ainsi sont record de la piste qui était de 1’43.1 lors de l’édition 2010. Pour la petite histoire, le vernis de son nouveau casque aux couleurs de la MetisS #45 semble apporter un CX plus important.
24H du Mans 2001, Maxwell helmet, team MetisS #45 - renna.fr C’est donc avec un temps record pour l’équipe que la MetisS #45 se place finalement 23e sur l’épi de départ, soit 6 places de gagnées par rapport à l'édition 2010 et un temps moyen pulvérisé de 1’41.181 contre 1’42.084 en 2010 à 3’’636 du poleteam usine BMW Motorrad France #99 dont les pilotes ont battu le record du tour pour une moto d’Endurance.
 
Samedi 24 Septembre 2011 (La course)
C’est Cyril Huvier, le pilote le plus rapide du team qui prendra le départ à 15H00 sous le soleil.
24H du Mans 2011, start Team MetisS JLC-Moto #45 - renna.fr
 
- FAITS DE COURSE -
 
15H00
Cyril Huvier prend un très bon départ et passe en 15e position lors de son premier passage devant la ligne de chronométrage. Puis 12e après une demi-heure de course.
 
15H53
Premier relais et premier incident lors du changement de roue arrière avec l’axe de roue arrière. 3’ d’arrêt au lieu de 1’ prévu, C. Michel prend son premier relais et repart alors loin au classement en 41e position.
C. Michel remonte progressivement pour atteindre le Top 20 peu avant la fin de son relais.
 
16H52
E. Cheron prend son premier relais et repart en 28e position pour remonter progressivement 25e.
 
17H53

C. Huvier prend son second relais et remonte la MetisS en 16e position.
 

18H45
De nouveau un arrêt prolongé de 3’ lors du changement de pilote pour résoudre un problème de caoutchouc de demi-guidon gauche épris de liberté. C. Michel prend son second relais et repart avec beaucoup de places perdues en 22e position. C’est alors que C. Michel part dans un relais de feu en battant tours après tours le record de temps au tour de l’équipe pour réaliser le meilleur temps de l’épreuve pour le Team MetisS JLC-Moto en 1’41.052 !
 
19H43
E. Cheron prend son second relais et va amener la MetisS en fin de relais en 16e position.
 
22H05
Intervention du Safety Car et neutralisation de la course pendant 14 minutes.
C. Michel est alors aux commandes de la MetisS en 18e position.
 
22H47
La MetisS passe en 16e position avec E. Cheron au guidon.
 
00H42
13e position pour la MetisS alors que C. Michel est en piste.
 
03H32

12e position pour la MetisS avec C. Michel au guidon.
 

06H01
Intervention du Safety Car et neutralisation de la course. La MetisS #91 du Team Bihr-MetisS percute la Honda #55 du Team National Motos dans la courbe Dunlop alors que cette dernière semble t’il était en proie à des difficultés mécaniques. 16 minutes de neutralisation. Le pilote Bastien Mackels au guidon de la MetisS #91 s’en sort indemne mais la moto ne peut être ramené au stand, c’est l’abandon pour le Team Bihr-MetisS qui était 2e de la catégorie Open derrière la MetisS #45.
 
08H15
La MetisS est 12e avec E. Cheron aux commandes. La position restera inchangée jusqu’à la fin de l’épreuve.
 
15H00
C. Michel passe la ligne d’arrivée de la 34e édition des 24H du Mans à la 12e place général et 1ère place de la catégorie Open !
 

 
VAINQUEUR !!!

 


  (S. Vadé "team manager", C. Huvier, E. Cheron, C. Michel)
 

Très belle prestation de la part de toute l’équipe MetisS JLC-Moto #45 lors de cette 34e édition des 24H du Mans 2011 qui fut l’une des plus relevée de son histoire puisque un nouveau record au tour pour une moto d’Endurance a été établi, que seulement 25% des équipages ont abandonné (le plus petit taux de l’histoire des 24H du Mans) et que le rythme de la course a été mené à un train d’enfer. Pour preuve le record de tours parcourus par l’équipe victorieuse a été battu de 4 tours.
Le Team MetisS JLC-Moto finit donc à une très belle 12e place au classement général et conserve sa place de leader de la catégorie Open aux 24H du Mans.
 
 

 
 
- INTERVIEWS PILOTES -
 
Emmanuel Cheron
" C'est vrai que nous avions amené une deuxième MetisS pour relever le plateau de l'Open et pour nous battre avec eux. Ca n'a pas été possible à cause de petits problèmes mécaniques et de l'abandon de la n°91. Mais nous restons satisfaits de notre 12e position avec la MetisS n°45. Nous avons eu quelques petits soucis en début de course, qui nous ont fait perdre deux ou trois tours. Sans cela, nous aurions pu jouer le top 10 comme d'habitude et prouver qu'avec un système un peu "révolutionnaire", on peut se battre avec des machines plus conventionnelles développées par de grandes écuries. "
 
Cyril Huvier
" Le premier objectif était déjà de gagner la catégorie. Ca c'est fait, comme l'année dernière ! Nous espérions améliorer notre résultat au général, donc faire mieux que notre 10e place de l'année dernière. Ca n'a pas été possible, mais nous avons roulé beaucoup plus vite que l'an passé, et même si nous avons eu des petits déboires en début de course, il n'y a pas vraiment de frustration. Tout le monde était très rapide en course, donc c'était difficile d'aller chercher des places un peu plus haut dans le classement. Nous sommes satisfaits du résultat, même si, bien sûr, nous aurions préféré que les deux MetisS soient à l'arrivée. "
 
Christophe Michel
" Le point positif, c'est que la machine a vraiment bien progressé par rapport à l'année dernière. Nous avons quand même baissé nos chronos de façon conséquente cette année. Notre place ne le prouve pas spécialement, mais nous, sur le papier, nous le voyons. Moi, je voudrais dire merci à Jean Bertrand pour la moto qu'il a faite, car elle me convient vraiment. C'est une moto qui a le droit d'être là où elle est. J'incite tout le monde à l'essayer un jour, car quand on a compris le mode d'emploi on prend beaucoup de plaisir. "
 
 

Le Webmaster
(08/10/2011) 
 
- www.renna.fr -