Team MetisS

Bol d'Or 2010
(MetisS, le prototype du Championnat du Monde d'Endurance Moto)
 

 
Tous les feux étaient au vert comme nous vous le disions en Août dernier lors des préliminaires de ce Bol d’Or 2010, et rien ou presque rien n’est venu entraver la marche en avant du prototype JBB MetisS durant l’épreuve le week-end dernier.
Le Team Manager Stéphane Vadé annonçait également la couleur avec un objectif simple, mais ardu, faire aussi bien qu’en début d’année lors de la 33e édition des 24H du Mans. Finir premier de la catégorie Open et terminer dans le Top 10 au général.

La 74e édition du Bol d’Or fut tout simplement un arc-en-ciel de performance pour le Team français MetisS:
  • Qualification à la Superpole (Top 20 des qualifications),
  • 14e des qualifications (18e de la Superpole),
  • 1er de la catégorie Open,
  • 7e au scratch.
 

 

 
Retour sur les qualifications et la course du Team MetisS et de son prototype moto français JBB:

- LES QUALIFICATIONS -

Jeudi 9 Septembre 2010 (Qualification 1):
L’équipe décide de présenter 4 pilotes (3 titulaires et un remplaçant) pour assurer une participation à la Superpole (Top 20 des qualifications) signe de qualification définitive pour la course. La MetisS étant engagé en catégorie Open, le Championnat du Monde d’Endurance privilégie d’abord la participation des machines engagées en catégorie EWC (Endurance World Championship) et SST (StockSporT) même si celles-ci ont un moins bon chrono. Seules les machines entrant dans le Top 20 des qualifications sont obligatoirement qualifiées sans réserve.
Ainsi, David Bouvier (pilote MetisS en 2008 et 2009) rejoignit le trio de pilotes des derniers 24H du Mans (Christophe Michel, Cyril Huvier et Emmanuel Cheron).
A la fin de cette première journée de qualification, le prototype JBB MetisS se classe 16e avec un temps moyen des 3 meilleurs pilotes de 1’45’’080 (C. Michel 1’44’’759, C. Huvier 1’45’’195, D. Bouvier 1’45’’832).
La MetisS a donc d'ores et déjà amélioré son temps de qualification de l'an dernier (Bol d'Or 2009) de 3 dixièmes.

Vendredi 10 Septembre 2010 (Qualification 2):
2e et dernier jour des qualifications.
Les chronos tombent avec un 14e temps et un chrono moyen de 1’44’’527 (C. Michel 1’44’’019, C. Huvier 1’44’’526, D. Bouvier 1’45’’036), soit un chrono amélioré de 8 dixième par rapport au Bol d'Or 2009, malgré seulement 5 tours de qualification effectués pour David Bouvier suite à un drapeau rouge et un raccord de réservoir débranché.
La MetisS est qualifiée pour la Superpole où les 20 meilleures machines vont s’affronter dans une nouvelle épreuve de qualification, mais cette fois-ci avec un pilote unique au commande de la moto, en l’occurrence se sera C. Michel le pilote le plus rapide du Team MetisS.
Malheureusement C. Michel ne peut faire mieux qu’un temps de 1’44’’610 en Superpole suite à un pneumatique arrière manquant de grip, classant définitivement la MetisS en 18e position sur l’épi de départ.
A noter que demain pour le départ de l’épreuve à 15h00, c’est le même trio qu’aux 24H du Mans (C. Michel, C. Huvier et E. Cheron) qui sera confirmé.
 

- LA COURSE -
 
C’est donc depuis la 18e place, le fait exprès juste en face de la cabine de chronométrage du team, que C. Michel, pilote le plus rapide de l’équipe n°45 prend le départ à 15h00 pile.
 
Christophe Michel au Départ du bol d'Or 2010
15H00 (Samedi 11 Septembre)

18e sur l’épi de départ C. Michel finit son premier tour en 16e position avant que la course soit neutralisée par le Safety Car à cause d’une grosse chute dans le premier virage lors du départ.
La course repartie C. Michel rentre dans le Top 15 puis 14e après 20’ et 12e après une demi-heure de course.

15H55
C. Michel rentre au stand en 12e position pour donner le relais à C. Huvier qui repartira 16e.
A l’heure de course, la MetisS est 14e. Progressivement C. Huvier rentre dans le Top 10.

16H45
Au jeu des ravitaillements C. Huvier passe le relais à E. Cheron en 8e position.

Celui-ci repartira 16e puis 12e 25’ plus tard, et 11e avant que le Safety Car n’intervienne une deuxième fois suite à une chute.
Le pneu arrière Dunlop ne tient pas toutes ses promesses et glisse énormément, mais les pilotes font avec.

18H05
E. Cheron rentre 11e et donne le guidon à C. Michel pour son 2e relais. Il repart 15e pour retrouver une demi-heure plus tard la 11e place. 10’ plus tard C. Michel fait entrer la MetisS dans le Top 10.

19H00
C. Michel alors 10e passe le guidon à C. Huvier pour son 2e relais. C. Huvier repart 13e.
La référence de gomme arrière fournie par Dunlop est toujours peu propice à l’attaque et le « mode dosage » à la réaccélération est enclenché.

19H20
Premier incident pour le Team MetisS n°45, C. Huvier ramène la machine au stand après avoir chuté. Heureusement la chute, due à une trace d'huile laissée par un autre concurrent, est sans gravité pour la machine et le pilote. Après une petite réfection nécessaire et 2 tours de perdus C. Huvier repart au guidon de la MetisS en 18e position. Toute la progression vers le Top 10 est à refaire.

19H55
Problème de dribble à l'avant, problème résolu en changeant le pneumatique avant Dunlop qui était déformé (problème de fabrication).
Mais à 20h10, C. Huvier ramène la MetisS à la 12e place.

20H35
Après un grand relais, C. Huvier peut laisser les commandes de la MetisS à E. Cheron qui repartira en 14e position, pour revenir tranquillement se caler à la 12e place.
La MetisS est 12e
21H30

Maintenant la nuit est tombée et E. Cheron laisse le guidon à C. Michel qui conservera la 12e place avant d’être de nouveau sous le Safety Car 20’ plus tard et entrer de nouveau par la même occasion dans le Top 10.

22H35
C. Michel laisse le guidon à C. Huvier en 10e position qui repartira 11e avant de revenir dans le Top 10 20’ plus tard.

23H30
C. Huvier a calé la MetisS en 10e position et peut passer le relais à E. Cheron qui conservera cette 10e place.
La MetisS est dans le Top 10, et elle ne le quittera plus jusqu'à la fin de l’épreuve 15H00 Dimanche.
La MetisS rentre dans le Top 10
00H30

E. Cheron 10e passe le relais à C. Michel qui reprend la piste toujours en 10e position.

01H20
Super relais de C. Michel qui cale la MetisS en 10e position avec 1 tour d’avance sur la 11e et 1 tour de retard sur le 9e. C. Huvier prend son relais et reprend la piste dans la même position.
A 2h00, la MetisS est 9e.

02H15
C. Huvier passe le relais à E. Cheron en 9e position.

03H10
E. Cheron rentre au stand en 10e position pour laisser les commandes à C. Michel.
Le cap de la mi-course est passé et la MetisS est solidement installée en 10e position.

04H10
La MetisS est colée à la 10e place, C. Michel laisse le guidon à C. Huvier.

05H05
Tout le monde se neutralise, la MetisS campe sur sa 10e place et C. Huvier passe le relais à E. Cheron.

06H00
Statu Quo, C. Michel prend le relais.
30’ plus tard nouvelle intervention du Safety Car, mais rien ne change la marche de la MetisS.

07H05
Le jour se lève sur le circuit de Magny-Cours, et la MetisS garde son rythme et est rivée à la 10e place. C. Huvier prend son relais.

08H00
Statu Quo, E. Cheron prend son relais.

08H55
C. Michel prend son relais, toujours 10e.
A cette heure de la course, C. Michel est dans le top 10 des meilleurs chronos, roulant plus vite que la Yamaha officielle du GMT 94. Il pointe à la 8e place peu avant la fin de son relais.

09H50
Grand soleil sur Magny-Cours.
C. Michel passe le relais à C. Huvier en 8e position. C. Huvier repart 9e.

10H15
Alors que la course était une nième fois sous le contrôle du Safety Car, l’écran de contrôle montre que la MetisS a un problème. C. Huvier arrive à ramener la MetisS au stand malgré de grosses coupures moteur. Le même problème que lors des derniers 24H du Mans, problème de coupe-circuit. Mais cette fois-ci ce n’est pas un fil du coupe-circuit qui est coupé, mais le liquide de frein qui suite à la chute a coulé lentement le long de la durite et du guidon pour venir faire isolant au niveau des fils de ce même coupe-circuit et créer des coupures.
5’ dans les stands, et 2 tours de perdus de nouveau. La MetisS perd une place au classement et C. Huvier repart 10e talonné par le 11e qui est dans le même tour. Il repart pour un relais complet.

10H35
C. Huvier toujours au guidon de la MetisS passe en 9e position devant la ligne de chronométrage, mais les poursuivants sont juste derrière à 23" (10e) et à 1 tour (11e). La fin de course s'annonce très serrée pour conserver la 10e place.
Stéphane Vadé, le team manager, décide d’un commun accord de refaire partir C. Michel, le pilote le plus rapide, au prochain relais à la place d'Emmanuel Cheron pour conserver la place dans le Top 10.

11H14
C. Huvier rentre au stand en 8e position, et s’est donc C. Michel, le pilote le plus rapide de l’équipe, qui repart en lieu et place d’E. Cheron. Il repart toujours calé à la 8e place.

12H05
La bataille est rude, mais C. Michel plus rapide que ses poursuivants passe le relais à C. Huvier en 8e position.

13H00
A 2h00 de l’arrivée, la MetisS est toujours 8e et E. Cheron prend son relais.

13H55
E. Cheron rentre au stand en 7e position et passe le guidon à C. Michel pour le dernier relais. Il repart en conservant la 7e place. Mais il devra s’arrêter avant la fin de l’épreuve pour un dernier ravitaillement éclair.

14H50
C. Michel rentre au stand en 7e position pour un ultime ravitaillement en essence et aller jusqu’au bout de l’épreuve. Il repart sous les applaudissements de l’équipe et conserve la 7e place.

15H00
C. Michel passe la ligne d’arrivée en 7e position (1er Open) !!!

Christophe Michel passe la ligne d'arrivée en vainqueur

 
VICTOIRE !!!
 

Victoire en catégorie Open
(E. Cheron, C. Huvier, C. Michel et Stéphane Vadé le team manager MetisS)
 

 

 

 
Malgré 2 incidents coûtants 4 tours, et des problèmes récurrents de gommes avec une monte pneumatique client dont le team ne maîtrise pas toujours la régularité de fourniture, le résultat au scratch est en progression pour se rapprocher du TOP 5 qui est sans conteste à portée de roue avec un peu plus de moyen et de soutien.

Superbe saison pour le Team MetisS JLC Moto n°45 et son prototype JBB MetisS à TSS (sans fourche) qui atteint tous ses objectifs de pré-saison. 2 victoires sur 2 en catégorie Open, 2 fois dans le Top 10 au général (10e aux 24H du Mans et 7e au bol d’Or) des 2 épreuves de 24H du Championnat du Monde d’Endurance 2010 dans lesquelles le Team MetisS était engagé.

Un grand bravo à toute l’équipe MetisS et JBB ainsi qu’aux partenaires financiers sans qui la performance ne peut se révéler.
   

 

 
 
Cette saison confirme et montre tout le potentiel du concept JBB (TSS) et le bien fondé d’une telle technologie triangulée sur une moto.
Un projet de Moto2JBB était exposé dans le paddock lors de ce Bol d’Or 2010, laissant entrevoir une nouvelle approche de la conception de moto de vitesse dans cette catégorie qui fait la part belle aux châssis performants.
Après le Mondial d’Endurance, verrons-nous enfin en 2011 un team ambitieux prêt à performer avec une machine à TSS dans un championnat du Monde de Vitesse ?
2011 ambitionne pour être l’année de la confirmation, voir de la révélation…
 
 

 


PHOTOS DE L'EPREUVE
 

Bol d'Or 2010 (Team MetisS n°45)

 

Le Webmaster
(18/09/2010) 

 
- www.renna.fr -